François Lanzi est né à Ajaccio en Corse le 5 juillet 1916. Il passe son enfance à Calvi, un village de pêcheurs aujourd'hui devenu une ville touristique bien connue. Les couleurs présentes dans ses tableaux évoquent souvent ces tons ocres dans lesquelles il a baigné durant toute sa jeunesse. Dans de nombreuses peintures, on reconnaît ces maisons méditerranéennes typiques, construites avec des pierres du pays et des tuiles rouges ; ce qui est dépeint là, dans ces œuvres plus légères, moins tourmentées, sont certainement les souvenirs heureux de ses jeunes années.
Il ne pouvait imaginer à cette époque, et bien qu'il soit né durant la première guerre mondiale, qu'il souffrirait physiquement et mentalement des horreurs de la guerre à venir.

Il sera longtemps tourmenté par les atrocités dont il fut témoin dès son arrestation et son emprisonnement en 1940.

Parce qu'il tenta de s'évader à plusieurs reprises, il fut transféré maintes fois de camp, tous plus dégradants et inhumains les uns que les autres. Il refusait de travailler pour l'ennemi, et pour cette raison on lui cassa le bras. Ce refus fut considéré comme un acte de résistance.

A l'occasion d'une de ces tentatives d'évasion, il fut poursuivi par des chiens de garde et leur férocité le marqua durablement.

La plupart de ses œuvres furent réalisées au cours des années 50, 60 et 70 alors que les souvenirs de ses années de captivité étaient encore très vifs. Après la guerre, François Lanzi vécut à Paris, où il enseigna et exposa. Mais son amour pour l'île de son enfance demeurait présent et il retournait à Calvi autant que possible. Lors d'un de ces séjours, il rencontra une anglaise (Nora Egremont-Lee) et en 1954 ils se marièrent à Kensington. Il ne parlait pas anglais (Nora parlait couramment le français) mais il trouva malgré tout du travail en tant qu'encadreur auprès de l'entreprise Robert Savage Ltd, située sur Old Brompton Road.

En plus de ce travail, qui lui permit d'encadrer certains de ses propres tableaux, François Lanzi exposa dans de nombreuses galeries en Angleterre. Certains noms de ces galeries furent retrouvés dans ses notes personnelles : Redfern Gallery (1957), RBA Gallery (1959,1960), AIA Gallery (1960,1961), Stone Gallery à Newcastle (1961).

Malgré un accueil positif de la part des critiques (voir dans le Manchester Guardian 24/07/61), il éprouva des difficultés à soutenir le rythme des expositions après avoir quitté Londres pour s'installer à Chiddingfold dans le Surrey. La barrière de la langue qui l'empêchait de communiquer et la distance qui le séparait d'un centre culturel important, limitèrent fortement ses contacts sociaux et il se retrouva isolé dans la campagne du Surrey. Mais il ne s'arrêta jamais de peindre.

La caractère de son travail d'artiste peut être attribué, en grande partie, à son mode de vie semblable à celui d'un ermite. Il vivait avec Nora au second étage d'une grande et ancienne maison victorienne. A l'arrière de cette maison, il avait transformé une longue pièce en un studio mal éclairé, où il travaillait souvent jusque tard dans la nuit.

De temps en temps, quand les finances le permettaient, il partait avec sa femme retrouver sa Corse bien-aimée, et ils y séjournaient avec des amis et de la famille pendant de longues semaines.

Son travail de la période Londres et Chiddingfold peut être classé dans plusieurs catégories différentes. Mais la plupart de ses peintures sont abstraites, empreintes d'imagination pure, originale et spontanée. Son travail pourrait être défini comme de l'expressionnisme abstrait.

Les thèmes principaux récurrents dans ses œuvres sont :

-Têtes de Christ

-Tableaux vitraux

-Têtes animalières d'homme-cheval

-Paysages (principalement côtiers)

-Autres

Il utilise beaucoup de techniques différentes mais à chaque fois il s'efforce d'exprimer ses sentiments les plus enfouis et très souvent les plus tourmentés.

Lors de son exposition à Newcastle, Bernard Staniland critique au Newcastle Journal écrivit: « Toutes les toiles sont des images dans lesquelles l'artiste s'exprime avec son propre langage particulier. Vous arriverez peut-être à les traduire mais uniquement en les observant. Ces toiles ne se racontent pas facilement avec des mots. »

Il développa certainement ce langage très intérieur pour palier à l'absence presque totale de toute autre forme de communication « normale ».

Après cette exposition en 1961, son isolement ne fait que s'accroître et parallèlement son langage pictural se développe.

Il est intéressant de souligner qu'il reçu une éducation catholique et que les autres membres de sa famille étaient de fervents et dévoués catholiques. Sa sœur Clara Lanzi

(http://fr.metapedia.org/wiki/Clara_Lanzi) (http://www.harkis.com/article.php3?id_article=36 )fut un des membres fondateurs de « Secours de France » et l'un de ses frères Léo Preger était un compositeur de musique religieuse talentueux. Cette éducation religieuse explique peut-être son obsession à peindre les têtes de christ et les tableaux ressemblant à des vitraux.

Un grand nombre de ses toiles peuvent être considérées comme des auto-portraits : la tête étant la partie la plus importante, la force vitale de tout le corps. Même tordues ou déformées, ces images représentent indiscutablement Lanzi.

En 1994 Michael Budd de la Galerie à Knaphill organisa une exposition posthume des œuvres de François Lanzi. Michael, qui avait rencontré François, trouva l'expression « the self-absorbed »(que l'on pourrait traduire comme : absorbé par ses pensées, par ses tourments, plongé en lui-même) pour décrire si justement François Lanzi.

A l'occasion de sa dernière exposition, George Melly (http://en.wikipedia.org/wiki/George_Melly), musicien et critique d'art bien connu, écrivit « ce ne sont pas des tableaux faciles mais ils sont importants. A notre époque où l'artifice domine tant le monde de l'art , ce serait une injustice grave que d'ignorer de telles manifestations intenses et convaincantes de l'esprit humain ».

François Lanzi est décédé à Guildford, Surrey, le 13 novembre 1988.

Contact Us Today!

 


 

E-mail:info@francoislanzi.com

Print Print | Sitemap
Created with 1&1 WebsiteBuilder